dimanche 28 octobre 2012

Dictionnaire Piron, des centaines d’artistes escroqués

Rédigé par un collectif d’artistes victimes de l’escroquerie.

Le dictionnaire PIRON, du nom de son premier rédacteur Paul Piron, est un ouvrage bien connu des artistes plasticiens, des galeries et des amateurs d’art. Il recense les noms, biographies et illustrations de milliers d’artistes belges résidant en Belgique et à l’étranger, d’incontournables célébrités y côtoient des talents moins connus mais dont beaucoup méritent le détour.Sa première parution en néerlandais remonte à 1999, une version en français avait suivi en 2003.
Elle avait été éditée par ART IN BELGIUM, une société qui a fait faillite en septembre 2009.

Le projet de publier une version actualisée de cet ouvrage avait été annoncé pour le printemps 2010. L’édition devait être assumée par la SPRL ARTEDIS, créée deux mois après la faillite d’ART IN BELGIUM.
Parmi les responsables de cette société, on retrouvait étrangement l’ex-directeur d’ART IN BELGIUM, mais cette fois dans un rôle plus discret, celui de « conseiller bénévole ».

En 2009 et 2010, des centaines d’artistes ont reçu la visite de représentants d’ARTEDIS. Il leur était proposé d’acheter une page dans le Piron pour la somme de 756,00 EUR. En bonus, ils figureraient sur le site Nobel.be, l’équivalent virtuel du dictionnaire.
Des centaines d’artistes se sont inscrits, achetant une page du dictionnaire, d’autres ont plus modestement opté pour une simple parution dans le site Internet pour la somme de 95 ou 125 €.

Mais hélas le temps passait et aucune publication ne se profilait. Seul le site Internet NOBEL.BE avait été mis en ligne en ligne.

Pour justifier ce retard, de nombreux messages rassurants étaient envoyés aux artistes par les responsables, mettant en cause le nombre inattendu d’inscriptions, la négligence de certains artistes tardant à fournir une reproduction de leur œuvre, etc.

Progressivement il est apparu que les excuses invoquées s’avéraient contradictoires et nettement mensongères, ce qui a soulevé des craintes parmi les artistes.

Ces doutes ont été confirmés lorsqu’il est apparu que les comptes de la société n’avaient pas été publiés conformément à la loi. Les responsables ne répondaient plus au téléphone ni aux courriels des artistes inquiets, ils s’étaient fait domicilier aux Emirats Arabes-Unis, les bureaux où siégeait la société avaient été désertés…

Il est également apparu que des sociétés non-européennes ont envoyé des factures à certains artistes sans avoir de lien contractuel avec eux, laissant supposer des détournements de fonds. D’autres informations ont filtré jusqu’à ce qu’il apparaisse de façon évidente que le dictionnaire ne paraîtrait jamais et que les centaines de milliers d’euros investis par les artistes s’étaient évaporés.

Ceci est d’autant plus évident que la société ARTEDIS vient d’être déclarée en faillite, l’avis au Moniteur belge vient d’être publié ce 1er octobre 2012.

L’intervention inexpliquée de ces sociétés étrangères et la domiciliation des dirigeants hors de l’Europe ont poussé les artistes à déposer plainte et à se constituer parties civiles auprès d’un juge d’instruction.

Affaire à suivre donc. Et vigilance en cas de propositions mirobolantes, mais sans références sérieuses et complètes clairement mentionnées !


Un collectif d’artistes du nord et du sud de la Belgique, représentés par Me Alexandre PINTIAUX.

Les déchets plastiques envahissent les abysses de l'océan Arctique

La quantité de déchets plastiques ne cesse d'augmenter dans les abysses de l'océan Arctique, ont révélé des scientifiques de l'Institut Alfred Wegener pour la recherche polaire et marine (AWI), à l'aide de caméras sous-marine placées sur l'observatoire "Hausgarten" installé dans les profondeurs de l'Arctique. En 2002, les chercheurs avaient relevé via leurs enregistrements la présence d'un pour cent de déchets dans l'océan Arctique, une proportion qui a grimpé à 2% en 2011. L'océan Arctique et surtout ses abysses ont pourtant toujours été considérés comme une région éloignée et quasiment intacte. C'est la raison pour laquelle cette augmentation de déchets est "inquiétante", expliquent les scientifiques.


La quantité de déchets présents autour de l'observatoire de l'AWI, installé dans la partie orientale du détroit de Fram (entre le Groenland et l'archipel du Svalbard dans la mer du Groenland), est comparable à la quantité de déchets mesurée dans les profondeurs maritimes situées aux abords de la capitale portugaise Lisbonne, a expliqué Melanie Bergmann, biologiste pour l'AWI.


La biologiste a étudié 2.100 photos prises autour de l'observatoire "Hausgarten". Celles-ci témoignent des changements qui touchent la biodiversité des habitants des fonds marins, comme les concombres de mer, les étoiles de mer et les crevettes.


L'origine de cette pollution croissante n'a pas encore été déterminée mais, selon Melanie Bergmann, la fonte des glaces joue un rôle. Les expéditions en Arctique ont sérieusement augmenté depuis le rétrécissement des glaces. "Nous observons trois fois plus de yacht privés qu'avant et jusqu'à 36 fois plus de bateaux de pêche dans cette région qu'en 2007", explique la biologiste. Ces évolutions peuvent devenir dangereuses pour les espèces sous-marines, selon les scientifiques. Les déchets plastiques peuvent blesser les animaux, les empoisonner voire changer à terme la biodiversité.

Le rapport de l'AWI a été publié en ligne dans la revue professionnelle Marine Pollution Bulletin.



dimanche 21 octobre 2012

mardi 16 octobre 2012

Blog Sudpresse Fontaine-l'Evêque




Campagnes publicitaires sur le blog Sudpresse de Fontaine-l'Evêque.

A tous les commerçants, indépendants, groupements,...a tous les annonceurs de l'entité de Fontaine-l'Evêque.
Le groupe Rossel vous donne la possibilité de communiquer sur les sites d'informations nationaux, régionaux et locaux leaders de la presse francophone et ce, pour moins de 2 € par jour... le tout en quelque clics. Les personnes qui consultent les blogs sont des riverains, des habitants directement intéressées par l’actualité de leur commune.
La publicité qui figure sur ces interfaces web est dédiée à un public concerné. 
Et vous avez le contrôle total que ce soit quant à la période ou la zone de diffusion de cette campagne.

Créer une campagne de publicité sur adBox est très simple. 
Rendez-vous sur http://adbox.rossel.be/ et cliquez sur "Créez votre campagne". Sélectionnez ensuite les zones de diffusions sur lesquelles vous souhaitez apparaître, définissez les dates de début et de fin de votre campagne et créez votre annonce en téléchargeant votre visuel et en créant le texte qui l'accompagnera. 
Pour terminer, identifiez-vous et le tour est joué!

Le code blogueur BLFONT devra être imputé par vous, dans l'onglet "code blogueur" qui se trouve en bas de la fiche signalétique de la rubrique "créer votre campagne".

Je reste bien entendu à votre entière disposition pour tout complément d'information.
En vous souhaitant à tous d'excellentes ventes, je vous prie d'agréer l'expression de mes meilleurs sentiments.

Derry Turla
Correspondant-bloggueur SudPresse pour Fontaine-l'Evêque
Rue Verdaille, 38 
6142 Leernes 
Tél.: 071/33.00.02 ou GSM : 0496/04.55.79

samedi 13 octobre 2012

Bibliothèque Yourcenar

Salon du livre de Charleroi (Bibliothèque Yourcenar, Marchienne-au-Pont)

Je suis allé rejoindre mon ami Pascal Feyaerts à la bibliothèque Yourcenar de Marchienne-au-Pont, admirablement tenue par un autre ami, Serge Budhazzi. Deux bibliothécaires réunis au même endroit, c'est assez rare que pour le notifier.

S'y trouvaient de nombreux auteurs: Marie Cormon, Lisa di Sante, Laeticia Troisi, Micheline Boland, Louis Delville, Jessy Ketels, et un autre de mes amis que j'ai retrouvé avec beaucoup de joie: Salvatore Gucciardo (peintre et poète).


Le lieu, baigné tout entier de l'âme des peintres, poètes et artistes de tous genres, mérite qu'on s'y attarde, qu'on s'en imprègne. Ma visite, trop courte, s'est terminée dans un bain de mots et de lumière.

Serge Budhazzi, Pascal Feyaerts et Salvatore Gucciardo

Pour accéder à la galerie, cliquez sur l'image ci-dessous

jeudi 11 octobre 2012

Le 1900...


Le sort du 1900 et de toute la "Vallée de la Paix" semble se clarifier. A suivre de très près.


Philippe Bruyndonckx
Enfin du concret dans ce dossier.
Info me parvenant ce jour d'un collaborateur du Ministre Carlo Di Antonio : 
"Le litige opposant la Région à l’héritier du concessionnaire vient d’être clôturé : la Cour d’Appel de Liège a donné gain de cause à la Région, renversant la vapeur par rapport à la décision de 1ère instance.
En clair, le bâtiment est libre de toute concession, et la DGO2 (administration des voies navigables) peut donc enfin en récupérer la gestion, et l’entretien."
Les choses vont peut-être pouvoir évoluer puisque le propriétaire récupère son bien ... 
Il ne faut pas attendre la constitution des prochaines majorités communales pour envisager
l'avenir du 1900. Il doit être préservé tout de suite en attendant une nouvelle attribution ou un nouveau concessionnaire.

Jean-Pierre Gezels 
Impatient de savoir ce qu'ils vont proposer à d'éventuels repreneurs, surtout au vu de l'état des lieux! A suivre de près!

Francis Bruyndonckx 
Bravo !!!!!

Luc Fouarge 
Le sort du Pavillon est lié à la gestion qu'en fera l'asbl a édifier avec les futures majorités des trois communes concernées. A suivre dès la proclamation des élections.

Derry Turla 
Bonne nouvelle, enfin du concret. Il faudrait, après les élections, créer une asbl avec comme administrateurs 3 élus des 3 communes concernées. L'objet serait de protéger le patrimoine existant, protéger les habitants de la "Vallée de la Paix", et de promouvoir un projet de tourisme de proximité et familial, tout en protégeant la nature et l'environnement. Personnellement, je suis partant dans l'aventure. Merci Philippe.






jeudi 4 octobre 2012

Fiche personnelle

07-Derry
  • 55 ans
  • Marié, 2 enfants, bientôt grand-père !
Après mes humanités, j'ai été formé à l'Académie des Beaux-Arts de Charleroi en section peinture, et au Cépégra de Gosselies en Infographie.
J'ai commencé ma carrière professionnelle comme employé salaires dans la sidérurgie carolo. Après quelques années, et suite aux restructurations, j'ai quitté mon emploi et je suis entré à La Poste ou j'y suis resté vingt-deux ans, dont dix-sept ans sur l'entité fontainoise.
Parallèlement, j'ai toujours pratiqué la peinture et l'animation d'ateliers. Cela fait près de vingt ans que ça dure.
Mon expérience politique se limite aux cinq dernières années : depuis mon emménagement à Leernes. J'apprends encore tous les jours les méandres complexes de la politique locale, et j'aime ça. Mais mon introduction en politique, bien que récente, était prévisible. Ma prise de conscience du rôle d'une certaine politique tout à fait nouvelle dans les années quatre-vingt, s'est manifestée par un engagement très discret quelques années plus tard. Je ne suis ni technocrate, ni cartésien, et ma diplomatie consiste à m'investir humainement. Le fait de suggérer, d'inventer et de participer, m'intéresse au plus haut point. La qualité de vie, l'harmonie de son environnement, pouvoir savourer l'existence en compagnie de sa famille et de ses amis, sont à mon sens les priorités de l'être.
La future équipe gestionnaire de notre Ville doit pouvoir offrir cela. Et si j'ai choisi d'entrer dans le groupe Vous+, c'est parce que je suis persuadé que cette équipe a les capacités et les compétences nécessaires à la réalisation de tels objectifs. Je ne parle plus ici de programme politique, mais de projet de ville.
Dans la vie de tous les jours, je pratique assidûment la peinture et la photographie. Je m'entraîne régulièrement à la course à pied depuis près de trente ans, et le jardinage me passionne de plus en plus...en attendant d'assumer mon rôle de grand-père.

Pour la liste complète des candidats Vous+, voir notre site Web: 

On la boucle

Exposition du collectif "Les Têtes de l'Art" à La Ruine de Marchienne-au-Pont ...